Le Feng Shui dans votre maison

Novice en la matière, j’ai souhaité “commencer à apprendre” sur le Feng Shui. Le mieux était de demander à un expert qualifié, en l’occurence une experte Loan Jannot de M’Onde Shui qui a aimablement répondu à cette interview.  

Feng Shui

 

Isabelle Nicloux : Bonjour Loan, peux-tu te présenter, quel est ton parcours ?

Loan Jannot : Bonjour Isabelle.

Après des années passées dans le domaine de la communication, je suis revenue à mes premières amours, l’être humain, en y rajoutant une dimension énergétique, le Feng Shui.

Le Feng Shui a été une véritable découverte car je ne me doutais pas qu’il était un outil aussi puissant pour apporter du mieux-être et du changement aux gens.

Isabelle Nicloux : En supposant que les lecteurs soient novices en la matière, qu’est-ce que le Feng Shui ?

Loan Jannot : Le Feng Shui (qui signifie Vent et Eau) est une discipline ancestrale chinoise, consistant en l’étude des énergies de l’espace, de l’environnement et plus particulièrement de leurs interactions sur les individus.

Indépendamment des différentes Ecoles que l’on peut trouver (Ecole de la Forme, Ecole de la Boussole, Les Etoiles Volantes,…) il y a selon moi, 3 façons d’appréhender le Feng Shui.

La première, la plus simple, comme une hygiène de vie. Les grandes règles du Feng Shui sont : le rangement, le tri, jeter ce dont on ne se sert plus ou le donner, faire le ménage, aérer l’espace. Tout ceci favorise la bonne circulation du Chi (l’énergie) et permet de se débarrasser de toute énergie stagnante.

La seconde, c’est l’étude du lieu (de vie ou de travail) d’un point de vue énergétique. Rien à voir avec la géobiologie, je le précise. L’expert Feng Shui regarde la forme de l’appartement, son extérieur, son orientation, comment les occupants y vivent… Le plan de l’appartement prend ici toute son importance. Parce qu’en fait chaque personne qui occupe le lieu a une place qui lui revient naturellement. Alors que se passe-t-il quand cette place se trouve dans un placard, un WC ou un garage ?

La troisième, qui est la moins connue, est l’aspect psychologique et émotionnel. Car le lieu de vie, l’appartement ou la maison, est le reflet des émotions de ses occupants, le miroir de leur état intérieur. C’est une partie qui est très sensible et riche en prises de conscience.

A noter que les deux dernières applications du Feng Shui ne peuvent se faire que par un expert. Pour la bonne et simple raison que vous ne pouvez être juge et partie dans l’analyse de votre maison.

Dans tous les cas, le Feng Shui est un véritable outil d’accompagnement au changement.

Isabelle Nicloux : En quoi est-ce utile d’appliquer le Feng Shui dans sa maison ? Quels sont les bienfaits ?

Loan Jannot : Tous les domaines de la vie et toutes les problématiques actuelles (qu’elles soient personnelles ou professionnelles) peuvent trouver un écho et une solution avec le Feng Shui.

Pour n’en citer que quelques uns : l’harmonie, la sérénité, la bonne communication au sein d’un couple, d’une famille, l’entente familiale, la bonne confiance en soi, la mise en route de ses projets, retrouver la joie de vivre, favoriser la concentration des enfants, faciliter les finances,…

Isabelle Nicloux : Que recommanderais-tu à une personne très désordonnée chez elle, qui souhaite commencer à appliquer le Feng Shui ? Les premières étapes concrètes ?

Loan Jannot : Seule la première étape des 3 citées plus haut est applicable par soi-même. Il s’agit du Feng Shui comme hygiène de vie. Alors en quoi ça consiste ? Et bien c’est très simple… Il faut ranger, faire le ménage et le tri, aérer.

Simple mais pas simpliste car si je vous dis que faire le tri suppose se débarrasser de tout objet fissuré ou cassé, de toute chose qui vous rappelle un mauvais souvenir (une dispute par exemple) ou vous a été offert par une personne que vous n’aimez pas beaucoup et qui vous le rend bien, de tout ce qui lié à vos ex-petits amis, etc, croyez-moi, cela devient plus compliqué et beaucoup de résistance s’opère généralement.

Sachez juste une petite chose, un objet a sa propre empreinte énergétique, qui est accentuée par son histoire. Par exemple, un meuble pour lequel vous vous êtes fâchés avec votre époux lors de son achat, qui trône dans la pièce principale, vous rappelle inconsciemment cette fameuse dispute. Cela présage des soirées agitées et souvent une incapacité à se parler.

Le ménage, quelle belle invention et nécessité ! De la poussière qui s’accumule, des détritus qui encombrent l’espace, le linge sale qui s’amoncèle, la vaisselle sale qui squatte l’évier, c’est autant de freins à la bonne circulation de l’énergie. Pourquoi s’en priver ! Et n’oubliez pas, l’intérieur de votre maison correspond à votre intérieur.

Isabelle Nicloux : D’une manière générale, y a-t-il un état d’esprit approprié pour être Feng Shui chez soi ?

Loan Jannot : Je ne suis pas fan de l’expression « Etat d’Esprit Feng Shui ». Il n’y a pas de bon ou de mauvais Feng Shui dans l’absolu du moment que vous l’appréhendez comme le miroir de vous-même. Bien évidemment, une maison sans dessus-dessous, avec 4 cm de poussière partout et l’odeur de renfermé n’est pas saine… Mais cela en dit long sur son occupant.

Il est important de comprendre que l’expert Feng Shui est comme un décodeur de vous-même. Vous allez découvrir des choses sur vous, parfois même des choses que vous ne vouliez pas entendre. Mais bon, un bon expert vous demandera toujours en amont de la consultation, quels sont vos problématiques et vos projets de vie. Cela permet de poser le cadre de l’expertise ! Et tout cela s’accompagne de recommandations pour que vous puissiez, à votre guise, changer certaines choses, au regard des problématiques ou projets de vie énoncés.

Feng Shui Isabelle Nicloux : Que faut-il ne surtout pas faire en Feng Shui chez soi ?

Loan Jannot : Alors, en vrac, voici quelques conseils qui, si vous les mettez en pratique, pourront vous apporter un mieux-être (parce que pour moi, il faut que les choses soient palpables !) :

Baisser la lunette des toilettes et toujours fermer la porte des WC, cela évite une fuite d’énergie ! Si je devais ne donner qu’un seul conseil, ce serait celui-ci ! En parlant de toilettes, qu’y avez-vous mis dedans ? Des photos ? De qui, de quoi ? N’oubliez pas que c’est la pièce d’évacuation par excellence… !

L’entrée : elle doit être dégagée, la porte doit pouvoir s’ouvrir sans difficulté. N’oublions pas que l’énergie rentre principalement par la porte ! Donc autant y prêter une attention toute particulière.

Les tâches-minutes : souvent le courrier avec toutes les factures à payer s’entassent justement dans l’entrée. Bilan à chaque fois que vous rentrez, vous pensez inconsciemment à tout ce que vous devez payer ! C’est un super moyen de ne pas se détendre chez soi ! Allez, on ouvre les enveloppes, on fait le chèque, on timbre l’enveloppe et on la postera le temps voulu.

La chambre à coucher : on n’imagine pas tout ce qu’on peut y trouver ! Comme son nom l’indique, cette pièce est vouée au repos et au sommeil. Alors, on évite de mettre dans cette pièce : les photos des parents, des copains, tous les relevés bancaires, les dossiers de la boîte qui a fait faillite, l’annexe du bureau ou de la buanderie. Ce n’est pas non plus une bibliothèque, ni un home-cinéma. Si distraction et jeux il y a, ce sont uniquement ceux réservés au couple !

Toujours dans la chambre, évitez à tout prix les miroirs. C’est très mauvais d’un point de vue énergétique (insomnie, cauchemars, levers très fatigué avec sensation d’être à côté de ses pompes,…) et dans beaucoup de cas, c’est une invitation à l’infidélité.

Une dernière chose : on range les placards aussi. L’idée ce n’est pas de tout entasser et fermer les portes. Cela sous-entend souvent un contrôle absolu qui peut vite s’effriter et bonjour l’effet cocotte-minute !

Isabelle Nicloux : As-tu une petite anecdote (drôle ou attachante) d’expérience Feng Shui auprès de tes apprenants ?

Loan Jannot : Oui, ce n’est pas ce qui manque. Il n’y a pas de hasard, vous savez ? Quand on met un objet, un tableau à tel endroit, il y a très souvent une signification.

Par exemple, vous n’imaginez pas le nombre de femmes célibataires qui aimeraient trouver l’amour et qui chez elles, ont un (ou plusieurs) tableau(x) de Femme seule dans la chambre à coucher ou la pièce à vivre. Et même si c’est la reproduction d’un tableau célèbre, il n’en reste pas moins que c’est une Femme seule.

Allez, une anecdote plus légère : c’est une couple qui ne communique plus beaucoup depuis qu’ils ont déménagé dans ce superbe appartement (les déménagements sont souvent source de beaucoup de changements puisque vous l’aurez compris, l’énergie n’est plus la même que dans l’autre lieu !). Dans la chambre, il y avait un énorme Bouddha, magnifique ! Et il s’agissait d’une suite parentale avec salle de bains attenante. Monsieur et Madame ne jouaient plus tellement ensemble dans leur chambre si vous voyez ce que je veux dire… Malgré la mode Zen actuelle et l’invasion de Bouddhas en statue ou photos dans les magasins de déco, il ne faut pas oublier que les Bouddhas sont synonymes de Religion et abstinence. Quant à la salle de bain privée dans la chambre, c’est un désastre : une vraie fuite de l’énergie du couple ! Mais rassurez-vous après quelques modifications, ils vont très bien aujourd’hui.

Isabelle Nicloux : Comment se déroule une expertise Feng Shui ?

Loan Jannot : Alors, toujours très bien !!

Plus sérieusement, elle se déroule en trois temps. Un premier rendez-vous de prise de contact, avec visite des lieux, remise des plans de la maison ou de l’appartement (ou je les dessine si ne sont pas existants) et prise de toutes les données nécessaires (dates de naissance des occupants, orientation,…). Cette entrevue est aussi le moment où les personnes exposent leurs projets, leur problématique, ce qu’ils aimeraient changer.

Ensuite, je travaille de mon côté avec parfois des échanges par mail ou téléphone si j’ai des questions en cours d’analyse.

Puis, nous nous revoyons, sur place, pour le compte-rendu de l’expertise.

A partir de là, je reste disponible pour toute question ou tout besoin de complément d’information. Ensuite, au bout de quelque temps, un mois par exemple, j’aime bien refaire un petit point avec les personnes pour prendre de leurs nouvelles et savoir comment elles vont.

Isabelle Nicloux : Plus globalement, comment se décrivent tes apprenants après un enseignement ou une expertise Feng Shui ? Cela influe sans doute sur leur vie et leur bien-être en général ?

Loan Jannot : C’est justement le but : que cela influe sur leur vie ! C’est pour cela que les gens me consultent. Toutefois, je tiens à préciser que je replace sans cesse le consulté au centre de sa vie. Autrement dit, chaque personne est libre de mettre en pratique ou pas, les recommandations qui lui sont faites, et ce, au rythme qui lui convient. Par exemple, certaines personnes sont pressées et prêtes, et elles changent des meubles de place alors que je ne suis pas encore sortie de la pièce. D’autres ont besoin de se poser, de murir les prises de conscience et ne vont appliquer les remèdes que des mois après l’expertise. C’est au choix !

Généralement, quand on change des choses chez soi, on ressent une certaine fatigue car les énergies changeant, il faut que le corps s’habitue. Mais après disons quelques semaines, c’est de l’histoire ancienne et de nouvelles choses se passent dans la vie des gens et c’est ça qui est merveilleux.

Après une conférence de découverte du Feng Shui, généralement, les personnes rentrent chez elles et changent deux ou trois choses. J’ai souvent des témoignages en ce sens.

Isabelle Nicloux : Ton petit mot de la fin énergisant pour les lecteurs ?

Loan Jannot : Avec plaisir ! Vous savez, nos ancêtres étaient bien plus proches des énergies qu’on ne le pense. Regardez nos grands-mères qui savaient faire le ménage de printemps. On sortait tout de la maison, lavait les murs de haut en bas, tapait les tapis, les coussins et les édredons. On ouvrait toutes les fenêtres du rez-de-chaussée au grenier et on faisait rentrer le soleil dans la maison.

En ces premiers jours du printemps, je vous souhaite un bon ménage !

 

Merci à Arnaud Guétcheu de terresderepos.tv

 

Crédit photo : M’Onde Shui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

..